Les gendarmes Gaëtan Gourmelen et Franck Taro avec une classe de 6e.

Les gendarmes Franck Taro, de Pont-l’Abbé, et Gaëtan Gourmelen, du Guilvinec, sont référents scolaires pour la gendarmerie nationale. Pour les établissements scolaires du second degré, ils sensibilisent les adolescents au harcèlement et cyber-harcèlement, et mènent également des opérations de prévention, notamment sur l’usage des stupéfiants.

Une grande opération se déroule actuellement au collège Laennec dans les classes de 6e. « Les réseaux sociaux ont considérablement accentué le phénomène du harcèlement, que la crise sanitaire a encore exacerbé, car beaucoup de jeunes passent énormément de temps devant leurs écrans, expliquent les militaires. Nous ne sommes pas sur le volet répressif. Nous instaurons le dialogue avec les jeunes et sommes là pour les écouter et relever avec eux tout ce qui procède des formes de harcèlement pour quelque motif que ce soit. Ils n’ont pas toujours conscience de la gravité des faits. »

Les deux militaires s’attachent à faire parler les collégiens. « Il y a de plus en plus de cas. À chaque fin de session, nous avons toujours un jeune ou deux venant témoigner et parfois partager sa souffrance  ».

Retour Sommaire

« Surtout en parler »

Le conseil des militaires : « Surtout en parler, aux parents aux professeurs, aux surveillants ou aux amis mais ne pas rester seul face à une situation inacceptable. Lorsque nous avons connaissance d’une situation qui ne relève pas d’une infraction caractérisée, comme de la diffamation publique, nous nous tournons vers le chef d’établissement. Dans des cas plus graves, c’est une réponse pénale qui est donnée. »

La gendarmerie nationale, sur les deux brigades a délégué cinq militaires, tous volontaires, pour cette fonction de proximité. Leur point commun ? Probablement l’aisance relationnelle avec le monde de l’adolescence. Ils assurent aussi d’autres interventions liées aux deux-roues et à la sécurité routière dans les établissements scolaires.

Retour Sommaire

Ouest France 28 mars 2021