Les collégiens ne pouvant cette année assister à des portes ouvertes, le collège Laennec invite des représentants des lycées et de différents centres de formation.

Les portes ouvertes étant toutes annulées, le collège Laennec organise les Midis de l’orientation, des rencontres avec des représentants de lycées généraux, technologiques ou professionnels, de centres de formation d’apprentis et aussi des intervenants du monde économique.

« L’opération permet aux collégiens des classes de 3e et de 4e, de découvrir des filières ou des secteurs professionnels, ainsi que les établissements scolaires susceptibles de les accueillir, explique Xavier Pivert, principal adjoint du collège Laennec. Ces réunions d’information sont organisées dans le cadre du Parcours avenir et peuvent aussi s’avérer utiles pour l’épreuve orale du brevet des collèges. »

Retour Sommaire

À l’heure de midi

Depuis janvier et jusqu’à fin février, les présentations ont lieu pendant la pause méridienne, de 12 h 45 à 13 h 45. Les jeunes ont ainsi découvert les formations du lycée Thépot et du lycée Chaptal de Quimper, les métiers du bâtiment et de l’automobile, et l’apprentissage.

Lundi, Julie Fièvre, proviseure adjointe du lycée horticole de l’Aulne, et Hugo Leroux, proviseur du lycée agricole de Bréhoulou, ont rencontré une dizaine de jeunes intéressés par les métiers verts. Agrotourisme, circuits courts, jardins et paysages, agriculture bio, forêt, cultures et élevage, protection de l’environnement, climat, production, alimentation et territoires, les intervenants ont détaillé l’ensemble des formations proposées. « La palette des propositions est vaste, les métiers évoluent et le secteur est porteur d’emplois  », soulignent les deux chefs d’établissement.

Dans les jours à venir, les collégiens découvriront les métiers de la mer en lien avec le lycée maritime du Guilvinec, et les métiers de la petite enfance présentés par Delphine Caro, responsable de la Maison de l’enfance Ty Liou. Seront aussi abordés les métiers de la gendarmerie et de l’armée.

Les collégiens se montrent intéressés par l’ensemble du dispositif. Souvent accompagnés de leurs professeurs principaux, ils sont chaque fois entre dix et quarante à participer à cette découverte. Quelques collégiens motivés se sont inscrits à toutes ces réunions. C’est le cas de Louka, 13 ans, élève de 4e. « Je suis passionné par la pêche, activité découverte avec mon père. Je me vois moniteur ou guide que ce soit en rivière, en lac ou en mer, mais je ne sais pas exactement ce qui existe dans cette filière. Je viens chaque midi pour collecter un maximum d’informations et me faire une idée sur tous les métiers que je ne connais pas. »

Le Parcours avenir s’adresse à tous les élèves de la classe de sixième à la classe de troisième. « Nous souhaitons éveiller la curiosité de nos jeunes, leur proposer des pistes de réflexion », explique Xavier Pivert.

Ouest France 10 février 2021

Retour Sommaire