Ils ont brillé au brevet et leur établissement a tenu à les mettre à l’honneur. Hier, des responsables du collège Laennec ont reçu plusieurs de leurs élèves qui ont obtenu plus de 16,5, lors de cet examen.

Ils ont brillé au brevet et leur établissement a tenu à les mettre à l’honneur. Hier, des responsables du collège Laennec ont reçu plusieurs de leurs élèves qui ont obtenu plus de 16,5, lors de cet examen.

info document -  voir en grand cette image

Cette année, les résultats du brevet au collège Laennec ont été légèrement meilleurs que ceux de l’an passé, avec 87 % de réussite dont 63 mentions « assez bien », 42 mentions « bien » et 32 mentions « très bien ». Parmi les élèves qui ont obtenu une mention « très bien », une douzaine ont eu plus de 16,5 de moyenne. Le collège a souhaité mettre en valeur ceux qui ont très bien réussi, les féliciter, en organisant une réunion avec leurs parents, hier. « C’est bizarre d’avoir organisé ce rendez-vous pour nous », s’étonne Coline, l’une des lauréates, qui ne cache cependant pas son plaisir et sa fierté. « C’est bizarre de savoir que nous ne retournerons plus au collège l’année prochaine », note Robin avec un brin de nostalgie et de regret, après une année qui se termine en apothéose avec un diplôme qui annonce la fin d’un cycle et le début du prochain. 95 % de sueur « Le talent, c’est 5 % de don et 95 % de sueur », souligne Michel Aymeric, proviseur du lycée venu en voisin féliciter ses futurs élèves. « Le diplôme national du brevet est le premier diplôme passé par les élèves, il s’inscrit dans une spirale de réussite », indique Jean-François Jacopin, principal du collège. Une mère pense « aux autres qui n’ont pas démérité » et un père ne comprend pas toujours sa fille : « Elle n’est jamais satisfaite, même avec plus de 16,5, ce n’est pas encore suffisant ».

Voir en ligne : http://www.letelegramme.fr/finister…