Cyrille Oguer, responsable de cuisine depuis la rentrée au collège Laennec, deux maraîchers locaux, Atchade Sefa et Thierry Colloc’h, ainsi qu’un boulanger bio, Julien Floch, se sont réunis, mercredi au restaurant scolaire du collège, à l’initiative de l’association Sur un air de Terre.

« Il s’agit de voir de façon opérationnelle comment les producteurs locaux et le collège peuvent collaborer. Sur un Air de Terre a commencé à recenser les producteurs bio locaux et les fournisseurs de vrac. Nous souhaiterions qu’un collectif de producteurs locaux puisse se créer, pour échanger et fonctionner ensemble afin de satisfaire, optimiser la demande  », a indiqué Célia Best, coprésidente de l’association. « Nous allons proposer aux élèves de découvrir la butternut durant la Semaine du goût », a souligné Cyrille Oguer, qui a déjà mis en place, dans un autre établissement, des actions et une organisation pour améliorer la qualité des repas, communiquer sur la provenance des ingrédients, rencontrer des élèves pour échanger. Des élèves qui s’intéressent à la qualité des plats qui leur sont servis. Le club vidéo du collège a ainsi réalisé « Qui veut des frites ? », une enquête sur le thème des plateaux-repas qui avait été présentée au festival Aurore Estivale 2018. Elle avait été suivie d’une table ronde entre producteurs bio et collectivités, autour de la thématique du bio dans les cantines.

« D’autres réunions seront organisées. Nous souhaitons également proposer notre démarche aux maisons de retraite et à l’hôpital  », a précisé Célia Best.

Source : Le Télégramme du 27 septembre 2018