Ambiance survoltée, ce vendredi midi, dans le hall du collège Laennec où les élèves ont réservé une véritable ovation aux danseurs invités du battle New School international de Quimper.

À la pause de midi, plusieurs centaines d’élèves étaient massées dans le hall du collège Laennec pour assister à une démonstration de hip-hop, faisant cercle autour des danseurs qualifiés pour le battle international organisé par la Hip-Hop New School, ce samedi soir, à partir de 18 h 30, au Pavillon. La compétition qui vient clore le Hip-Hop Cultures festival accueille les meilleurs danseurs du monde.

Les danseurs ont fait monté l’ambiance de plusieurs crans, ce vendredi midi, au collège. Cette année, des danseurs français, taïwanais mais aussi du Kazakhstan s’affronteront par équipe de quatre en breakdance et réservent au public des démonstrations plus spectaculaires les unes que les autres.

Des tricks incroyables

La particularité du festival, cette année, est de faire une place à une équipe composée à 50 % de danseurs en situation de handicap. Devant les collégiens impressionnés, ces danseurs qui ne se donnent pas de limite, ont dévoilé leurs tricks de « malade » et montré qu’ils n’avaient pas froid aux yeux.

Le crew taïwanais a lui aussi fait forte impression.

« Les jeunes réagissent bien à la culture hip-hop. C’est vraiment un bon moyen de les accrocher  », souligne Caroline de l’association Hip-Hop New School qui propose, depuis deux ans, aux collégiens un cycle d’ateliers de danse hip-hop et de parkour. « On aimerait bien à terme que cela débouche sur un projet autour de la culture hip-hop comme cela a pu se faire ailleurs autour du slam et de l’écriture  », indique Xavier Pivert, le principal adjoint. L’accueil réservé par les jeunes à cette pratique artistique et à l’énergie qu’elle dégage ne peut que les conforter dans le bien-fondé de ce partenariat.

© Le Télégramme

Voir les vidéos prises au collège

Voir en ligne : Voir la vidéo fimée par le Télégramme