Ce lundi matin, nous avons assisté à la reprise des cours au collège Laennec à Pont-l’Abbé. 165 élèves de 6e/5e ont rouvert les cahiers et les trousses dans une ambiance particulière.

Il est 8 h 20 et il y a peu d’effervescence dans les couloirs du collège. Le retour en classe a débuté à 8 h. Le reste du contingent est attendu à 9 h. Une reprise qui va se vivre en décalé comme le sera le reste de la journée. 165 élèves de 6e/5e sont attendus. Les classes, scindées en deux, sont composées de quinze élèves maximum. Le collège a fait le choix de l’alternance : les élèves sont présents à l’école une semaine sur deux. « Nous avons sondé les familles qui avaient le choix de scolariser leur enfant. Nous avons reçu 63 % de réponses positives », indique le principal Pierre Lemoine. L’établissement a été entièrement repensé afin de respecter les règles sanitaires. Ainsi, les masques sont obligatoires dans les moments de vie collective, l’accès aux casiers est interdit, les assises ont été retirées, dans la cour, la fameuse structure en bois « Relâche » a été entourée de ruban de balisage… Bref, les endroits de regroupements ont été proscrits. Les flux notamment dans les escaliers ont été également étudiés.

Retour Sommaire

« Ça fait du bien de revoir les copains »

«  C’est une période particulière, reconnaît le principal dont le collège accueille habituellement près de 980 élèves, on va fonctionner au jour le jour en faisant des ajustements si nécessaire ». Il est 8 h 45, dans la cour, la classe de 6e8 attend sagement Mme Bertrand, professeure de mathématiques. Ils sont neuf contre trente habituellement et sont alignés rigoureusement de manière à respecter la distanciation sociale. « J’étais bien à la maison, je jouais à la console », confie Nathan ; son camarade Adam n’est pas du même avis : « Ça fait du bien de revoir les copains ». Il est 9 h, la sonnerie ne retentit pas. Le groupe rejoint sa salle de classe attitrée pour la semaine. Les tables ont été espacées. Du gel hydroalcoolique est disponible à l’entrée ainsi qu’un kit de masques (trois jetables et deux en tissu). Après s’être installés, les enfants sont invités à retirer leur masque. Ils peuvent le suspendre via la pose d’un petit crochet sur le montant de leur table. Astucieux. « C’est une invention interne », sourit Pierre Lemoine. Pendant l’heure de cours, il ne sera pas question d’algèbre ni de géométrie. « C’est une reprise de contact. Les élèves ont d’abord besoin d’exprimer ce qu’ils ont vécu », confie Mme Bertrand qui est aussi leur professeure principale. À midi, le restaurant scolaire proposera des repas froids type salade « au moins jusqu’à demain avant un retour à la normale  », précise le principal. Ce dernier ajoute que 80 % des personnels (enseignants, encadrements et agents) ont repris ce lundi matin. « Pour une partie des élèves qui restent à la maison, le travail à distance continue. C’est le cas aussi pour les classes de 4e/3e », explique Pierre Lemoine. Des 4e/3e dont la date de retour n’est toujours pas connue.

Du côté du collège Saint-Gabriel, c’était aussi la reprise. Les 6e (110 effectifs) effectuent leur « rentrée » ce lundi/mardi, quant aux 5e (110 effectifs), ça sera jeudi/vendredi de la semaine prochaine (pour cause d’Ascension). Les classes sont également divisées en deux. « Nous avons 62 % de présence ce matin  », commente Yannick Coulouarn, chef d’établissement.

(Le Télégramme/Steven Lecornu)- 19 mai 2020

Retour Sommaire