Le Télégramme 9 juin 2021 : « Surf. Que vaut la nouvelle génération bretonne ? »

Le Pro Junior organisé en cette fin de semaine à la Torche va servir de révélateur pour les jeunes Bretons, sans doute encore un peu tendres pour un tel niveau de compétition.

Retour Sommaire

Le premier rendez-vous de l’année

C’est un évènement qui va avoir lieu à la Torche cette semaine, car le circuit Pro Junior de la WSL (World Surf League) est quasiment à l’arrêt depuis mars 2020 en raison de la pandémie. Sur les 44 épreuves prévues au calendrier mondial 2020, sept ont eu lieu en début d’année, dont une seule sur les quatre prévues en Europe, à Espinho au Portugal début octobre, lors d’une rare et toute petite fenêtre sur le plan sanitaire.

Tous les meilleurs surfeurs juniors européens se sont donc donné rendez-vous pour cette première étape de l’année 2021 prévue sur l’emblématique spot finistérien. Le niveau sera donc particulièrement dense.

Retour Sommaire

Les Bretons en lice

Ils seront une quinzaine de Bretons en lice : trois chez les filles (Zoe Belbeoch, Satine Morel et la Gillocrucienne Cannelle Lebreton qui fait partie du pôle espoirs de La Torche) et onze chez les garçons Tom Goasguen, Noe Bahuon, Louka Tirilly-De Vera, Martin Chouraqui, Noé Alran, Gabriel Abiven, Lenny Morel, Tugdual Perennou, Vianney Tshiula,Lubanga, Tom Jouanneau et le Rétais Jules Prou, lui aussi membre du pôle espoirs).

Huit font partie du pôle espoirs de La Torche, une du CLE (centre labellisé d’entraînement) et les autres sont hors filière.

Retour Sommaire

Une génération en apprentissage

Contrairement à la génération précédente, les Bretons entrés au pôle espoirs à la rentrée de septembre sont globalement plus jeunes. Ils rendent quelques années aux meilleurs juniors européens engagés à La Torche.

Ils sont encore en apprentissage, moins compétitifs que leurs illustres prédécesseurs qui étaient arrivés à maturité, comme Théo Julitte ou Maëlys Jouault, premiers Bretons à remporter un Pro Junior (en 2017) ou comme Aurélien Buffet, troisième du précédent Pro Junior organisé à la Torche en 2019.

« Ce sera dur pour eux d’aller loin dans le tableau. Grâce à un surf plus mature, les garçons me semblent les plus armés pour passer quelques tours. Mais dans tous les cas, cette épreuve doit permettre à tous de progresser en se confrontant aux meilleurs. Ça peut être un déclic pour la suite », précise le cadre technique de la ligue de Bretagne Mathieu Carpentier.

Sur le même sujet

Le Télégramme du 3 juin 2021 : Double ration de surf de haut niveau à La Torche

Retour Sommaire